LES CAUSES DE L'EXTINCTION DES DINOSAURES

LES CAUSES DE L'EXTINCTION DES DINOSAURES

de lecture - mots

Une pléthore d'hypothèses tentent d'expliquer la disparition des dinosaures, certaines plus farfelues que les autres. Si la thèse de la météorite est la plus populaire, il y a aussi celle de la méga éruption. Mais les scientifiques n'écartent pas la thèse de l'épidémie ou de la sénescence biologique.

La chute de la météorite, la fin des dinosaures

Il y a 65 millions d'années, l'impact d'une énorme météorite aurait mis fin à l'existence des dinosaures. Cette catastrophe a entraîné la disparition de 75 % des formes de vie existant à l'époque sur Terre. Et pour causer de tels dégâts, le corps céleste était plus que volumineux : de 11 à 81 kilomètres de diamètre selon les estimations. Encore aujourd'hui, vous pouvez voir le cratère d'impact à Chicxulub Puerto, dans la péninsule du Yucatan au Mexique. À la vue des dimensions du cratère, de plus de 180 kilomètres de diamètre, il est clair que la force de l'explosion a dû être impressionnante. Selon les scientifiques, la puissance engendrée équivaudrait à « plusieurs milliards de fois celle de la bombe d'Hiroshima », c'est dire les dégâts ! Suite à ce cataclysme, l'extinction des espèces sur Terre a été rapide.

meteorite dinosaure disparition

Les premières heures de l'impact

C'était certainement une journée comme une autre, jusqu'à ce qu'une immense météorite s'écrase sur Terre. La puissance de l'explosion a été telle que des flammes gigantesques ont embrasé la végétation sur des milliers de kilomètres alentour. En seulement quelques secondes, la collision a engendré un tsunami impressionnant de plus de 1 500 mètres de haut. Et ce n'est pas tout, un cercle de fumée épaisse s'est formé 40 mètres au-dessus du cratère géant.

Une très épaisse brume asphyxiante

L'impact de la météorite a ensuite entraîné une réaction en chaîne et la formation d'une très épaisse couche de fumée. Cette dernière était composée de débris, de carbone et surtout de sulfure issu de l'évaporation des roches. À ce stade, la quantité de sulfures présente dans l'air équivalait à 325 gigatonnes, obscurcissant le ciel et bloquant les rayons du soleil. Cela a engendré un refroidissement sans précédent, faisant perdre 10 °C au niveau des océans et 28 °C au-dessus des continents.

Pour couronner le tout, la fumée sous forme de brume se transforma en acide sulfurique, polluant et détruisant végétaux et animaux à coup de pluies acides. La planète demeura ainsi dans les ténèbres durant plus de deux ans, ce qui entraîna un quasi-effondrement de la chaîne alimentaire. La photosynthèse ne pouvant plus se faire, les dinosaures ainsi que 80% des espèces marines avaient très peu de chance de s'en sortir.

L'éruption d'un super volcan à la fin du Crétacé

Les raisons exactes de l'extinction des dinosaures continuent de diviser la communauté des scientifiques. Bon nombre d'entre eux abondent dans le sens de l'hypothèse selon laquelle une méga éruption volcanique aurait engendré une extinction de masse. Pour étayer cette hypothèse, les chercheurs se sont concentrés sur les analyses des sédiments volcaniques du côté de la côte orientale indienne.

En 2009, des forages pétroliers au large des côtes indiennes ont relancé l'hypothèse selon laquelle un super volcan serait à l'origine de l'extinction Crétacé-Tertiaire. Les sédiments collectés au niveau des Trapps du Deccan ont mis à jour de très nombreux fossiles datant de cette période. En se basant sur ces découvertes, les scientifiques ont trouvé de la lave solidifiée contenant de nombreux mollusques à coquille calcaire fossilisés. De très nombreux fossiles d'animaux ont aussi été découverts dans ces couches géologiques volcaniques présentent sur une très large surface à l'échelle mondiale, et qui selon la datation, daterait de 65 millions d'années en arrière. En regroupant ces données, les chercheurs ont conclu qu'un super volcan aurait été à l'origine de l'extinction des dinosaures. Bien que l'impact de la météorite de Chicxulub soit avéré, il semblerait qu'elle soit trop petite pour avoir causé l'extinction totale de toutes ces formes de vie sur Terre.

volcan extinction dinosaure

L'effondrement du super volcan, une hypothèse plausible

Les fameux Trapps de Deccan ont été formés à la suite des éruptions d'un super volcan situé sous l'île de La Réunion. Durant plus d'un millénaire, de nombreuses éruptions ont entraîné un cataclysme à l'échelle planétaire, suivies par la formation d'une épaisse brume sulfureuse, une pénombre permanente et l'absence de photosynthèse. Rappelons que les Trapps du Deccan se sont formés il y a 65 millions d'années, donc, il est tout à fait possible que des éruptions volcaniques à répétition aient mis fin au règne des dinosaures. Pour avoir une idée de la taille d'un super volcan, sachez que la superficie des Trapps du Deccan fait plusieurs fois celle de la France. Imaginez des coulées de lave de 10, voire 150 mètres d'épaisseur. Elles peuvent s'empiler jusqu'à former des montagnes de près de 2 400 mètres d'altitude ! Une grande partie des Trapps du Deccan (soit 500 000 km²) constitue un plateau entier de la province ignée. De même, ces coulées de lave géantes sont à l'origine de la formation de plaines et de montagnes dans la péninsule de Kâthiâwar.

Une théorie controversée

Selon une autre théorie, l'impact de la météorite aurait créé un immense cratère, ce qui aurait ensuite engendré d'immenses coulées de lave, il y a de cela 65 millions d'années. L'ampleur de la lave était telle qu'elle aurait fragilisé la lithosphère, et provoqué les brumes de sulfures qui auraient entraîné des années et des années de pénombre sur Terre. Même si cette hypothèse reste à prouver, il se pourrait que la relation de cause à effet soit, plus ou moins, plausible.

Les régressions marines

Des régressions marines survenues à la fin du Crétacé auraient aussi participé à la disparition des dinosaures, et de nombreuses formes de vie sur Terre. Ce cataclysme aurait modifié l'étendue ainsi que la conformation des milieux littoraux et benthiques. Nous devons cette hypothèse à un paléontologue français, L. Ginsburg. Cet illustre personnage a émis cette théorie en 1964, dans laquelle il avançait qu'une considérable baisse du niveau des mers et des océans avait réduit les habitats des organismes marins. Cette régression marine aurait surtout eu des impacts sur le climat en général, d'une telle ampleur qu'ils auraient provoqué la fin des dinosaures.

fossile marin extinction dinosaure

La sénescence : et si les dinosaures étaient destinés à disparaître ?

Bien que les hypothèses concernant l'extinction des dinosaures soient nombreuses, celle de la sénescence mérite d'être approfondie. D'après les experts, les dinosaures étaient voués à s'éteindre à cause d'une dégénérescence biologique. En d'autres termes, les groupes vieillissent, et sont incapables de s'adapter aux changements de leurs conditions de vie. Et selon la théorie, ils se seraient éteints à cause d'un épuisement génétique et de leur gigantisme. Car oui, ces géants souffraient probablement de troubles hormonaux. Leurs œufs on pu subir un développement anormal, de même que leurs embryons, entraînant leur disparition progressive. Toujours selon ces scientifiques, les cornes, les collerettes et autres structures anatomiques aberrantes caractéristiques de certains dinosaures seraient également des preuves d'une dégénérescence biologique.

L'épidémie qui aurait entraîné l'extinction des dinosaures

Parmi les hypothèses les moins convaincantes sur l'extinction des dinosaures, on trouve l'épidémie de masse. Certes, les épizooties auraient pu exterminer des groupes, mais une extinction totale des dinosaures semble inenvisageable. Pour l'heure, les preuves d'une éventuelle épidémie à l'échelle mondiale sont moindres, voire inexistantes.

De même, l'hypothèse d'empoisonnements massifs a bien été avancée : des plantes à fleurs ou angiospermes se seraient énormément développées à la fin du Crétacé. On a pu penser que la végétation serait devenue toxique pour les dinosaures herbivores, et que si les mammifères avaient survécu, c'est parce qu'ils ne consommaient pas ce genre de plantes.

On trouve aussi la thèse du virus virulent, à l'origine de l'extinction des dinosaures, ou encore la théorie du rayonnement ultraviolet qui aurait provoqué la dégradation de l'ADN des dinosaures.

Extinction des dinosaures : astéroïde ou volcans ?

Si les théories sur l'extinction des dinosaures sont nombreuses, celles de l'astéroïde et des volcans sont les plus plausibles. Des géophysiciens de l'université de Berkeley se sont même penchés sur la question et ont émis l'hypothèse que ces événements étaient liés. L'histoire a pu débuter par la chute de la météorite sur Terre, et c'est l'impact qui aurait ainsi provoqué les éruptions à l'origine des Trapps du Deccan.

Les dinosaures n'ont eu aucune chance : leur extinction était totale. En tout cas, le cratère de Chicxulub, la plaie béante au large du Yucatan, n'a pas encore livré tous ses secrets. En effet, un violent impact aurait aussi bien pu entraîner un hiver nucléaire et conduire à l'extinction de milliers de formes de vies sur Terre... De leur côté, les experts qui ont étudié les Trapps du Deccan affirment qu'au vu de leur ampleur, les coulées de lave auraient pu être particulièrement dévastatrices, voire nocives.

Ce n'est donc pas un hasard si cette hypothèse est souvent citée lorsqu'on évoque l'extinction des dinosaures. En effet, les coulées de lave en très très grande quantité ont pu contribuer à la formation de la fameuse brume de soufre dont on a parlé. En tout cas, la fin des dinosaures a permis aux mammifères (dont les ancêtres de l'être humain) d'évoluer et de prendre leur place sur Terre. En d'autres termes, si les dinosaures existaient encore, l'homme n'aurait peut-être jamais pu trouver sa place...

Les recherches continuent…

Cette extinction de masse n'était pas la première à laquelle la Terre a dû faire face. On a trouvé des traces d'autres périodes de l'histoire où des espèces se sont éteintes massivement. Mais les scientifiques et principalement les géophysiciens poursuivent leurs recherches afin de déceler la ou les causes exactes de l'extinction des dinosaures. Ce qui est clair, c'est que des changements drastiques de l'environnement sont à l'origine de la fin du règne de ces animaux géants. D'ailleurs, les datations réalisées ont permis de démontrer que l'impact, l'extinction du Crétacé-Tertiaire et l'impulsion du volcanisme sont étroitement liés. Autrement dit, il faut oublier les hypothèses telles que l'épidémie, le virus ou les plantes toxiques. Tout ce qu'on peut affirmer scientifiquement, c'est le fait que les Trapps du Deccan et le cratère du Yucatan se sont bien formés il y a 65 millions d'années. Forcément, l'un de ces cataclysmes, ou les deux sont à l'origine de la disparition des dinosaures.

t rex disparition dinosaure

Plusieurs millénaires ont été nécessaires à la Terre pour récupérer après l'extinction Crétacé-Tertiaire. Il a fallu plus d'un demi-million d'années pour que la vie reprenne ses droits et pour permettre aux espèces de reconquérir les niches écologiques laissées vacantes. Quant aux premiers représentants de l'espèce humaine, ils sont apparus il y a environ 3 millions d'années... donc bien après l'extinction des dinosaures. Pourtant, beaucoup se demandent encore si les hommes et les dinosaures auraient pu cohabiter !

Pour l'heure, les scientifiques se concentrent sur les fossiles qui leur permettraient d'affirmer les causes de la fin de la période Crétacé-Tertiaire.

Le monde après l'extinction des dinosaures

Quelle que soit la cause exacte de l'extinction des dinosaures, il est important de s'intéresser sur le monde après eux. Plusieurs millions d'années ont permis la reconstitution de la végétation comme les fougères. De leur côté, les mammifères qui ont survécu ont aussi évolué, et certaines espèces de dinosaures volants ont survécu. La plupart d'entre eux se sont développés et se sont transformés en... oiseaux. Les scientifiques sont à peu près certains que de petits dinosaures de type Théropodes sont les ancêtres de plus de 8 000 espèces d'oiseaux actuels.

Les paléontologues comme Thomas Huxley ont aussi constaté de nombreuses ressemblances entre les dinosaures et les oiseaux. Son confrère, J. Ostrom, a affirmé en 1970 que les Théropodes sont bien les ancêtres des oiseaux. Pour le prouver, il a étudié l'aspect de l'archéoptérix, reptile volant doté de dents, d'une queue et de griffes. Il en a conclu que cet oiseau ressemblait bien au Compsognathus (un petit Théropode).

L'équipe de Tyler Lyson du Musée de la Nature et des Sciences de Denver a aussi mis à jour des ossements anciens à l'est de Colorado Springs aux Etats Unis. Ils ont découvert plusieurs crânes de mammifères qui auraient vécu dans le premier million d'années suivant l'extinction de masse du Crétacé. Même s'ils pesaient moins d'un demi-kilo, ils ont donc bien pu survivre dans un milieu hostile.

Si vous aimez les dinosaures, allez voir notre collection de jouet dino :

voir les jouets dinosaures magic dino

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.